Citations de Marshall B. Rosenberg

Citations de Marshall B. Rosenberg

Ne faites jamais rien pour de l’argent

Quand on aide les gens à être très clairs sur ce qu’est un besoin, tout à coup, ils se rendent compte que ce n’est pas important de savoir qui a le plus d’argent. Aussi longtemps qu’on peut satisfaire une certaine aspiration, ce n’est pas l’argent qui compte. Quelle est-elle, cette aspiration ? Elle est très forte : il s’agit de notre besoin de sens, qui n’est pas quelque chose que l’on peut gagner ni apprendre à l’école. Or chacun d’entre nous dispose d’un énorme pouvoir : celui d’embellir la vie. Quand on saisit cela, rien ne peut le surpasser… Lorsqu’on fonde le changement social sur ce besoin, tout en reconnaissant que, oui, cela fait peur de laisser tomber certaines considérations (comme d’avoir plus d’argent ou de s’assurer qu’on ne finira pas sa vie dans la rue), lorsqu’on commence à saisir l’importance de cette aspiration et à se rendre compte qu’on peut la satisfaire en contribuant au bien-être des autres êtres humains, il devient possible de transformer radicalement le monde.

Extraits choisis d’une interview de Marshall Rosenberg

réalisée par Eliane Régis le 7 mars 2002

 


Objectif de la CNV

Un des objectifs principaux de la Communication NonViolente est d’établir le lien avec autrui – et de ce fait avec l’énergie divine – d’une manière qui permette de donner avec compassion, c’est-à-dire avec l’élan du cœur, en étant au service de nous-mêmes et d’autrui. Nous agissons non par devoir ou par obligation, non par crainte de la punition ou dans l’espoir d’une récompense, non par honte ou par culpabilité, mais pour une raison qui touche à ce que je considère comme notre vrai nature : par plaisir de donner à autrui. En Communication NonViolente, nous aspirons à nous relier aux autres de telle manière que notre vrai nature puisse s’exprimer.

 

Marshall B. Rosenberg, Spiritualité pratique, p 21 – 22

 


« Comment va votre énergie de vie ? »

Cette question est essentielle. Dans les cultures de domination, d’où nous venons, on n’y attache pas d’importance. On se focalise plutôt sur des questions comme : « Qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui n’est pas juste ? ».

En CNV, nous allons plutôt mettre notre attention sur des questions comme : « Comment est-ce que je vais en ce moment ? Comment être clair sur ce qui contribue à mon bien-être, ou à mon mal-être ? ».

Si par exemple, tu fais quelque chose qui me fais mal, comment pouvoir te le dire ? Afin de pouvoir te dire comment je me sens, je vais décrire :

  • Ce que j’observe
  • Ce que je sens
  • Ce dont j’ai besoin

Cela me permettra de t’informer sur mon énergie de vie, sur ce qui m’habite et je vais conclure par une demande, en lien avec ce qui me rendrait la vie plus belle.

La question centrale est « qu’est-ce qui est vivant en moi ? ». La CNV amène notre conscience à ce niveau, sur ce qui stimule mon énergie de vie.

Marshall B. Rosenberg, notes de séminaire, Gwatt (CH), février 1994

 


 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

ASFCNV

Le secrétariat est ouvert : le mardi après-midi et le vendredi matin
Rue Pierre-à-Mazel 3
CH-2000 Neuchâtel
Courriel : info@cnvsuisse.ch
Téléphone : +41 (0)22 575 21 70
CCP : 17-436731-5

LIBRAIRIE

Route de Villarlod 51
CH-1694 Orsonnens
Courriel : librairie@cnvsuisse.ch
Téléphone : +41 (0)26 653 10 40
CCP : 14-528481-1