Communication NonViolente (CNV)

Un constat

Nous avons appris à parler mais pas à communiquer

  • Dans les relations interpersonnelles (famille, couple, travail), la communication dégénère souvent en rapports de force.
  • Dans les couples, la violence conjugale affecte en Suisse une femme sur cinq et un homme sur dix.
  • Dans les associations, on perd beaucoup de temps à s’accorder sur des enjeux.
  • Dans les institutions (EMS, hôpitaux, prisons), il y a des problèmes de reconnaissance des travailleurs avec une démotivation et un taux d’absentéisme croissants.
  • Dans le milieu scolaire, on est souvent démuni pour créer un climat favorable au "bien vivre ensemble" et aux apprentissages.
  • Dans la relation à soi, on a tendance à se faire violence en s’obligeant à être à la hauteur.  

Une réponse

La Communication NonViolente permet:

  • Dans les relations interpersonnelles:
    • de prévenir la violence avant que la situation ne dégénère,
    • de reconstruire les liens
  • Dans les institutions ou les associations:
    • d’aborder des situations conflictuelles sans devoir recourir aux rapports de pouvoir
    • de créer un climat de solidarité et de confiance
  • Dans les entreprises:
    • de favoriser la coopération
    • de remotiver les équipes
    • d’améliorer le contact avec la clientèle.

  • Dans le milieu scolaire:
    • de transformer ce qui suscite les conflits et le mal-être
    • d'éduquer à l'autonomie et la responsabilité
    • de développer l'estime de soi
Détails sur nos différents publics

ACNV-SR

Association pour la Communication NonViolente en Suisse romande

Chemin des Ruaux, 10
CH 2013 Colombier
CCP : 17-251336-9
info@cnvsuisse.ch
+41 (0)22 575 21 70
Le secrétariat est ouvert
le mardi après midi et le vendredi matin